Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/04/2018

Le printemps sur vos assiettes !

Vaisselle fleurie

C'est le printemps, la nature revit, les vide-greniers reprennent. Les petites fleurs sont de retour, dans la nature, mais aussi sur la vaisselle ! 

Toute l'année, Graziella vous  présente sur son site de brocante en ligne tout un large choix de vaisselle ancienne.

J'avais envie de vous parler de cette jolie vaisselle en faïence comme par exemple cette belle assiette portant une paire de roses, c'est le modèle Cibon (en effet, Cibon, c'est si bon !).

vaisselle ancienne, vaisselle fleurie, cibon, rose

 

Faïence ou porcelaine ?

Cette vaisselle est en faïence, c'était la vaisselle qu'utilisait généralement nos aïeux. Chez M. le baron ou Mme la comtesse, on utilisait de la porcelaine de Limoges mais dans les campagnes ou à la ville chez les petites gens, on préférait la vaisselle en faïence, bien moins chère.

Les principales manufactures qui produisaient ce genre de pièces sont Digoin et Sarreguemines, Lunéville, Creil et Montereau, St-Amand, Gien et encore beaucoup d'autres.

Mais il est difficile de déterminer à quelle manufacture appartient une pièce. Souvent les mêmes motifs étaient plus ou moins plagiés.

Vaisselle fleur bleue

L'image ci-dessous est assez parlante :

fleurs bleues, digoin, badonviller

Ces deux assiettes sont issues de deux manufactures différentes : pourtant les couleurs et les motifs sont très ressemblants. On peut les assortir sur une table sans aucun problèmes !

On pourrait même les assortir avec ce plat, modèle Marsac de Digoin et Sarreguemines :

marsac, digoin, sarreguemines, fleur bleue

Mais c'est çà qui est sympa avec cette vaisselle, on peut assortir des modèles un peu différents au hasard de ce que l'on chine ! C'est joliment dépareillé ! On compose alors une table unique et originale pour ses invités !

 

 

Identifier et dater 

Pas toujours facile de dater ces pièces de vaisselle. Les motifs peuvent donner une indication. Les fleurs un peu stylisées bleues doivent dater des années 50 et 60, tandis que la soupière ci-dessous doit dater de la fin du XIXème siècle ou du début du XXème siecle.

soupiere, sarreguemines

Pour identifier la manufacture, il suffit de retourner la pièce. Au dos figure généralement le nom de la manufacture et parfois le nom du modèle.

Voici par exemple le cul de cette soupière.

soupier, favori, sarreguemines

C'est le modèle "Favori" des faïenceries de Sarreguemines et Digoin. 

Pour la faïence de Digoin, il existe un site de fan qui répertorie tous les différents modèles de Adèle jusqu'à Zeima ! 

Histoire de la manufacture Digoin-Sarreguemines

Pour finir, je ne résiste pas à vous raconter l'histoire de la manufacture de Digoin et Sarreguemines, Graziella l'avait déjà raconté il y a quelques années dans la revue Antiquités pratique, et je vous retranscrit le texte ici :

"La manufacture de Sarreguemines (Moselle) est née en 1790. Au XIXème siècle, cette manufacture était très active. En 1870, l'Alsace et la Lorraine deviennent allemande. Les dirigeants de la manufacture de Sarreguemines décident d'ouvrir une usine en France. C'est à Digoin en Bourgogne que s'installe donc en 1876 cette manufacture. Le choix de cette ville est purement stratégique : moyens de transports, présence de gisements de matière première. Une autre usine est aussi construite à Vitry-le-François dans la Marne. A la fin de la première guerre mondiale, l'unité se reconstitue sous le nom Sarreguemines-Digoin-Vitry-le-François. Au cours de la deuxième guerre mondiale,  la direction de la manufacture est confiée à la société Allemande Villeroy et Boch puis elle est bombardée à la Libération.  En 1978, la faïencerie est rachetée par le groupe Lunéville-Badonviller-Saint-Clément. C’est le tournant décisif de l’histoire de la faïence à Sarreguemines : la fabrication de vaisselle est abandonnée en 1979 et l’usine se concentre sur celle de carrelage, murs et sols. En 2002, suite à un plan de reprise l’entreprise prend le nom de Céramiques de Sarreguemines. Le 9 janvier 2007, le tribunal ordonne la liquidation et la fin de l’activité au 1er février 2007. Aujourd’hui, la faïencerie de Sarreguemines n’existe plus."

 Si vous voulez en savoir plus, voir le lien wikipedia suivant

 

Chinez bien, et faites de bon repas sur votre terrasse ou dans votre jardin avec de la vaisselle à fleurs ! 

 

Louis

Écrire un commentaire